Deeday

Deeday
Suivre sur

Quatres amis passionnés de musique décident de lancer l’aventure du groupe. A l’époque, DEEDAY est en quête d’un batteur et c’est Philippe Delalande (du groupe Nannup) qui en assure l’intérim. Le groupe s’articule alors autour des compos du chanteur Matthieu Bardin, originaire de Grenoble et expatrié dans la région Paloise pour son travail. Les compos sonnent plutôt POP et le groupe cherche encore son identité musicale et son « son ».

Les concerts effectués un peu partout en France et la sortie de leur premier Album « Sous tes Ailes » grâce au soutien du label Radical Music, dopent la motivation du groupe et commencent à forger leur réputation. …. La mayonnaise va définitivement prendre avec l’arrivée en 2004 de Fabrice Seny-Couty, batteur expérimenté et très éclectique. A ce moment, les 4 nouveaux compères décident de faire un break de 8 mois pendant lequel ils rechercheront un son nouveau et une réelle identité musicale. En fait ce travail était nécessaire car Matthieu et David Delriu, l’autre guitariste de DEEDAY, ont des influences plutôt rock, alors que Henri Chevaucherie, le bassiste, est plutôt issu du milieu Jazz, funk.

Cette fois, Matthieu apporte des chansons beaucoup plus en adéquation avec les attentes de chacun et très vite une harmonie se dégage de l’ensemble. Chacun trouve son compte autour d’un style rock novateur qui brasse toutes sortes d’influences. Difficile de définir ou de donner un nom au style musical crée. Les compos s’articulent avec des mélodies prenantes et sinusoïdales, des rythmiques actuelles et énergiques, des basses aériennes et recherchées et enfin des guitares aussi explosives que planantes. Les ambiances des chansons sont riches. On se plaît à dire que l’on pourrait tirer plusieurs chanson d’une seule. Une ligne directrice semble alors se dessiner, et l’album « Chrysalide » est sur le point de naître. Ce fil conducteur est une réflexion personnelle sur notre société, sur ses croyances et son évolution. Les textes à la fois poétiques, directs et intimistes nous replacent face à nous même.

Aux abords d’un nouveau départ, DEEDAY s’associe avec la Société S2SOUND basée sur Paris, producteur de son nouvel album, et Jean-Paul Pélégrinelli ingénieur du son sur Grenoble pour réaliser l’album « Chrysalide ». Les premières prises de son des 11 titres sont faites à PAU pour les parties instrumentales, puis à Grenoble pour les voix. Le mixage est fait à Grenoble et le Mastering au studio parisien DIAM’S par Raphaël Jonin. C’est donc en Septembre 2006 que l’album sort officiellement et que la nouvelle aventure de DEEDAY commence avec une équipe surmotivée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'albums de Deeday

Chrysalide – Deeday

Chrysalide – Deeday